Chaud ou froid… Qu’en pensez-vous ?

Publié le

Saviez-vous que…

L’application de la glace ou de la chaleur a un effet sur la circulation sanguine, ainsi que sur les récepteurs de la douleur au niveau de la peau?

En cas de blessure, il arrive qu’on ne sache pas s’il faut appliquer de la glace ou de la chaleur ainsi que combien de temps et de quelle façon on doit l’appliquer.

Lorsqu’on se blesse, il y a une réaction inflammatoire qui se produit et qui se traduit par une chaleur, une rougeur, de l’œdème (enflure) et de la douleur au membre blessé. La réaction inflammatoire est divisée en 3 phases : La phase aiguë (qui dure normalement 48 heures), la phase subaiguë (qui dure entre 2 et 10 jours, mais qui peut varier) et la phase chronique (qui peut durer plus longtemps).  En phase aiguë, l’articulation est chaude, enflée, rouge et douloureuse. Par la suite, il y a un début de cicatrisation qui se produit lors de la période subaiguë. Finalement, la réorganisation cellulaire se produit en phase chronique et c’est à ce moment que les tissus sont plus tolérants au stress.

LA GLACE :

Au cours des phases aiguë et subaiguë, il est important d’appliquer la méthode GREC, qui signifie : Glace, Repos, Élévation du membre blessé (pour réduire l’enflure), et Compression afin de réduire au maximum la durée de ces phases pour favoriser la guérison des tissus.  Ainsi, l’application de glace aidera à réduire l’inflammation en :

  • Ralentissant la circulation sanguine locale
  • Diminuant le spasme musculaire
  • Diminuant la douleur

Le meilleur moyen d’appliquer la glace est d’utiliser un sac de petits pois congelés ou de glace concassée que l’on appuie directement sur la peau ou sur une débarbouillette humide pour une période de 10 minutes.  Il faut éviter d’appliquer de la glace sur une plaie ouverte ou encore si vous souffrez de diabète, de problème circulatoire ou si vous avez une peau très sensible.

LA CHALEUR :

En phase chronique, l’application de chaleur pourrait être bénéfique pour les tissus endommagés, car elle :

  • Active la circulation de la région traitée et ainsi, elle facilite la réparation des tissus endommagés.
  • Elle aide à la relaxation des muscles
  • Elle favorise l’élasticité des tissus
  • Elle peut aussi diminuer la douleur

Pour appliquer de la chaleur, on utilise souvent des bains chauds, des coussins chauffants ou encore des bouillottes, que l’on dispose directement sur la peau pour une période de 15 à 20 minutes. Il faut éviter d’appliquer de la chaleur sur une plaie ouverte, une tumeur maligne, une hémorragie, une infection ou une zone où il y a une perte importante de sensibilité, si on souffre de problème circulatoire ou si vous êtes en phase aiguë ou subaiguë d’inflammation.

Si vous avez des doutes ou des questions à propos de l’utilisation de la glace ou de la chaleur ou encore si vous hésitez,

Parlez-en à votre physiothérapeute…. Téléphonez-nous!

418-844-2177